filtro electrónico para soldadura
La révolution des filtres électroniques

L’arrivée des filtres électroniques à obscurcissement automatique dans le monde du soudage au début des années 1990 a considérablement accru le niveau de sécurité des travailleurs du secteur. La grande différence entre les filtres de soudage foncés traditionnels et les filtres électroniques est que ces derniers offrent une filtration permanente des rayons nocifs du soudage, quelle que soit la tonalité sombre du filtre. Autrement dit, même dans le cas où le filtre électronique, pour une raison quelconque, ne s’assombrit pas, sa filtration est garantie et donc la protection de la vue est permanente.

Sans filtre électronique, un soudeur ne peut pas voir à travers le verre sans arc électrique, c’est pourquoi les soudeurs avaient souvent des blessures aux yeux telles que la conjonctivite ou la cataracte, car ils devaient retirer l’oculaire de la vue afin de distinguer où faire le point de soudage. De plus, un mauvais choix de teinte foncée pouvait conduire à un filtrage inadéquat des rayons nocifs (UV, lumière bleue et IR).

Les filtres électroniques doivent répondre aux exigences minimales de sécurité et de qualité définies dans la norme EN 379: 2004 + A1: 2010.

La norme exige 4 tests de qualité optique différents pour les filtres électroniques. Ces tests, en fonction des résultats, seront traduits en notes et seront indiqués dans les certificats CE qui seront obligatoirement marqués sur les filtres électroniques.

La première note, qui peut être 1 ou 2 (1 comme meilleure note), fait référence à la classe optique

  • 1: classe optique 1, sans limitation d’utilisation (un écart maximum de +/- 0,06 dioptrie est autorisé).
  • 2: classe optique 2, usage limité (un écart maximum de +/- 0,12 dioptrie est autorisé).

La deuxième note, qui pourrait être (du meilleur au pire) 1, 2 ou 3, pointe vers la diffraction (angles des rayons lumineux traversant la bande optique des filtres électroniques). Plus la diffraction est élevée, l’image sera perçue moins nettement

La troisième note distingue l’homogénéité de la teinte sombre entre toute la surface optique du filtre électronique. Là encore, le meilleur score serait 1, 3 le pire. Le test est réalisé en contrastant la tonalité dans les quatre coins et au centre, la tonalité dans les cinq zones doit être égale pour une homogénéité maximale.

La quatrième note correspond à la dépendance angulaire. Ce test était le dernier incorporé en 2010 au moment de la révision de la norme.

Tous les cristaux liquides ont la particularité que leur angle affectera une clarté plus accentuée. Les horloges numériques, télévisions, moniteurs, etc … ont toujours un angle de tolérance au-delà duquel il n’est pas possible de voir l’image. Du fait de ce phénomène naturel, dans le cas des filtres électroniques, les soudeurs peuvent percevoir en inclinant la tête que le filtre révèle des nuances plus claires à mesure que l’angle d’inclinaison augmente. Certains fabricants de filtres électroniques ont développé des cristaux liquides avec compensation de la dépendance angulaire du filtre, de telle sorte que lorsque le soudeur incline la tête, le ton sombre ne supporte aucune variation. En suivant le même arrangement: 1 la meilleure note, 3 la pire.

Exemple de marquage sur un filtre de soudage électronique:

4/9-13 DAC 1/1/1/2 EN379 CE

  • 4: valeur qui indique la tonalité claire.
  • 9-13: fait référence aux tons sombres de 9 à 13.
  • DAC: fabricant (Dacar)
  • 1: classe optique.
  • 1: diffraction.
  • 1: homogénéité.
  • 2: dépendance angulaire.
  • EN379: norme de référence.
  • CE: logo officiel.

Más
noticias

Panier
Retour haut de page